Ancienne et nouvelle "classe ouvrière"


 

 

Classe ouvrière traditionnelle (an. 50-70)

Nouvelle classe ouvrière (depuis an. 80)

Métier

* Industrie * OS = ouvrier spécialisé CAD non qualifié,

* Disparition des bastions industriels * Service * Chauffeur * Montée de la précarité

Conditions de travail

* Mauvaises * Fordisme = travail à la chaîne

* Moins de cadences * Plus de stress

Rapport au patronat

* Syndicats écoutés * Rapports conflictuels

* Baisse des conflits du travail * recul des syndicats

Socialisation

* Fondée sur l'identité professionnelle * Fierté * Intégration à la société de consommation

* Prolétaire = « prolo » = déconsidération sociale * Chômage * Variable d'ajustement

Projet politique

* Fort autour du Parti communiste * conscience de classe

* Effondrement du parti communiste * remise en cause des syndicats * résignation en face de la mondialisation

 

D'où facteurs de transformation du groupe ouvrier :

A) Facteurs externes : "désindustrialisation", dégradation du marché du travail (chômage, précarité)

B) Facteurs internes : éclatement du groupe ouvrier (hétérogénéité intracatégorielle de la PCS ouvrier), affaiblissement du sentiment d'unité.

Et les conséquences sur son rôle dans la mobilisation sociale :

A) La classe ouvrière ne joue plus de rôle moteur dans la mobilisation sociale : un potentiel protestataire moindre, la perte de centralité de la grève ouvrière.

B) Les conflits ouvriers n'ont pas disparu pour autant : des conflits centrés sur la défense de l'emploi, des conflits plus localisés et donc moins visibles.

 

Reportage à voir : Mémoires d'ouvriers ».

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×