Le statut de la famille

Peut-on dire que les évolutions de la famille remettent en cause son rôle dans l'intégration sociale aujourd'hui ?

 

Depuis 2010 le nombre de mariages en France est tombé en dessous de 250000 annuels, la première fois depuis 1950. Cela ne symbolise t-il pas la crise de la famille ?

La famille regroupe l’ensemble des personnes ayant des liens de parenté. On peut restreindre cette définition en y ajoutant que les personnes en question doivent vivre sous le même toit, c’est-à-dire la famille nucléaire composée des parents et des enfants ou d’un parent seul avec son ou ses enfants. Depuis qu'il existe des hommes la famille joue un rôle essentiel dans l'apprentissage de la vie en société. C'est la première instance de socialisation, c'est elle qui constitue de surcroît le support essentiel de chaque individu. Comment pourrions-nous être intégré à la société, pouvoir jouer nos rôles sociaux et maîtriser plus ou moins nos destins sans l'aide primordiale et initial de notre famille ? C'est pour cette raison que toute évocation d'une crise supposée de la famille sonne à nos oreilles comme un délitement irrémédiable du lien social, voire d'une crise du lien social lui-même. Mais la famille ne constitue t-elle toujours pas la socle de la vie en société ? Malgré des évolutions liée à la modernité, doit-on considérer qu'elle n'assure plus sopn rôle d'intégration ?

Aussi nous allons voire que si certaines évolutions paraissent dangereuses, on ne peut pas prétendre non plus que la famillel a perdu son rôle d'intégration sociale.

I – Si certaines évolutions paraissent dangereuses …

A/ Problèmes économiques et vulnérabilité sociale.

B/ Vers la fin de la famille-institution.

Caractérise la montée de l’individualisme et les caprices de l’individu.

II - … on ne peut pas dire non plus que la famille a perdu son rôle d’intégration sociale.

A/ La famille, espace du « compter sur » et « compter pour » quelqu’un.

  • Liens socio-affectifs

  • Aide intergénérationnelle.

B/ Une socialisation primaire toujours efficace et même créatrice d’inégalités sociales.

  • La socialisation différenciée favorise l’apprentissage de rôles sociaux différenciés.

  • L’efficacité de la socialisation familiale à travers la transmission d’un habitus.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×