De la lecture du sujet au plan-type

  

De la lecture efficace du sujet au plan-type.

 

Lors de la lecture du sujet, on doit se poser trois questions

1. Quel(s) est (sont) le(s) thème(s) à étudier?

On peut répondre à cette question en repérant les mots clés (les notions du programme).

2. Quel est le cadre spatio-temporel ?

Le sujet peut comporter des indications de pays et de dates, ce qui délimite le cadre d'étude. Mais ces indications ne sont pas toujours explicitées ; dans ce cas, on peut les définir à partir de ses connaissances du thème et des repères donnés par le dossier documentaire.

3. Que demande-t-on ?

Il faut comprendre la consigne, la tâche à faire. Le verbe à la forme interrogative directe (Comment analysez-vous... ? Peut-on affirmer... ?) ou indirecte (vous discuterez..., vous analyserez...) donne pour l'essentiel l'information. Mais des noms communs (causes, effets, évolution, problèmes...), des adjectifs (possible, souhaitable...) ou des adverbes (encore, toujours...) peuvent compléter le sens de la consigne.

 

 

Plan-type.

Formulation du sujet

Plan

Dans quelle mesure…

Vous vous demanderez si …

=

SUJET "DEBAT"

 

 

Nuancé (dialectique) du type oui/mais (ou mais/oui) qui est une forme du plan thèse/antithèse/synthèse où la synthèse a disparu étant donnée la difficulté d’une telle démarche en SES : essayez de réconcilier libéraux et keynésiens par exemple ! Evitez de faire des parties totalement opposées.

Il peut être judicieux de finir par la partie avec laquelle on est plutôt en accord (le oui ou le mais).

 

 

 

Analysez …

Expliquez …

Vous établirez …

Comment peut-on expliquer…

Quel rôle…

Quelles relations...

En quoi ...

=

SUJET "INVENTAIRE"

Tout dépend de la formulation du sujet. Fau-il analyser les causes, les conséquences d’un phénomène ?

  1. constats/causes/conséquences.
  2. structurelles/conjoncturelles.
  3. court terme/long terme.
  4. microéconomique/macroéconomique.
  5. internes/externes (endogènes/exogènes)
  6. positif/négatif.
  7. quantitatif/qualitatif.
  8. A=>B/B=>A
  9. Objectifs/instruments/résultats.

… et ...

Le sujet mettant en relation deux phénomènes, il s’agit de montrer les interdépendances, les actions et rétroactions que ces deux phénomènes entretiennent entre eux. On pense logique au plan du type A joue sur B/B  joue sur A.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×