Accueil

 

Ce site a été conçu à l'origine pour mes élèves de Terminale. Si les thèmes abordés sont essentiellement ceux concernés pour le baccalauréat, ils embrassent toutes les dimensions des sciences sociales, au delà du lycée.  

 

Note du concepteur, Daniel Longuépée, professeur de Sciences économiques et sociales.

Chroniques macroniennes (III)

Macron écoute t-il trop de Wagner ?

Tension diplomatique avec la Pologne, voire crise pour certains. A l'heure où est écrit ce billet, on sera sans doute passé à autre chose. D'ailleurs qui évoque encore la colonisation comme crime contre l'Humanité ? Quelques commentateurs effarés en tout cas sur le cas de la Pologne. C'est déjà réjouissant en soi. Pour la première fois apparemment un président de la République remettait en cause un exécutif issu d'une élection. "Le peuple polonais mérite mieux que le gouvernement qui le dirige". Il fallait oser le dire quand même. Marine Le Pen aurait-elle franchi un tel cap ? Qui est le plus incompétent en matière diplomatique ? Cela rendrait presque le président Macron sympathique. Et pourtant ...

Il paraît que la Pologne agace de plus en plus de pays européens de par ses prises de position conservatrices. Alors quand elle envoie ses cohortes de plombiers de la Sicile au Finistère, haro sur ces méchants polonais ! Revenons déjà à la source : haro sur le libéralisme destructeur européen. Le problème c'est qu'en s'attaquant aux travailleurs détachés, rémunérés selon les conditions sociales du pays d'origine, Macron adresse un message au peuple français lui-même. Certes avec mes belles ordonnances je vais entamer sérieusement le code du travail français pour un résultat purement idéologique ayant la faveur du Medef et des institutions européennes, mais regardez ce que je vais faire : je vais renvoyer les plombiers polonais chez eux. Combien y en a t-il au fait de ces fameux travailleurs détachés ? D'ailleurs il ne servait à rien de ce point de vue de s'en prendre au gouvernemennt polonais. La décision sera prise à la majorité qualifiée et la Pologne ne pèsera rien devant une coalition suffisamment forte de pays. Le drame, en fait, c'est que la France sert de relai à l'Allemagne et qu'elle donne l'impression malsaine d'aller y chercher ses ordres. Il faut donner des gages ! Montrer patte blache. Cela rappelle dans le même temps les propos d'une candidate lors d'un débat présidentiel tout aussi malsain concernant la femme qui dirigerait la France dans les 5 prochaines années ...

Au delà se pose évidemment la question de la souveraineté à l'heure de l'interdépendance fatale des pays au niveau mondial. La France est-elle en train de se portugaliser ou le processus est-il même déjà achevé ? Les chars français sont-ils prêts à traverser le Rhin pour aller jusque la Vistule ?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×