Quelles sont les avantages et les limites des formes alternatives de démocratie ?

Formes alternatives = celles qui ne passent pas par des représentants mais associent directement les citoyens à la prise de décision. On parle alors de démocratie participative (débats publics) et de démocratie délibérative (citoyens associés au vote des décisions). Si ces formes alternatives ont tendance à se développer au niveau local, consistuent-elles des formes idéales de démocratie? Le pouvoir démocratique a-t-il donc été confisqué? Aussi nous allons voir successivement leurs avantages et leurs défauts.

I – Les avantages des formes alternatives de démocratie.

* Redonner confiance aux institutions en faisant participer des citoyens « ordinaires » (DOC) : L'exemple récent de l'Islande est révélateur puisqu'il s'agit pas moins que d'élaborer une nouvelle constitution suite à la crise financière * Toute la population peut-être a priori intéressée et représentée quand on sait que les fonctionnaires sont sur-représentés à l'Assemblée Nationale et les ouvriers/employés sous-représentés * Permet de dépasser l'une des principales limites de la démocratie représentative à savoir le caractère non impératif du mandat : le représentant est libre de ses décisions et peut très bien voter des lois qui n'auraient pas été acceptées par les électeurs

II – Les limites des formes alternatives.

* Malgré le fait que tout citoyen puisse participer, seuls les plus « éclairés » sont susceptibles de comprendre des dossiers et débats techniques. Ainsi les formes alternatives reproduisent les inégalités rencontrées lors de la représentation * Le pouvoir décisionnel reste entre les mains des décideurs élus, ex. le conseil municipal dans « sa » commune. 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×