Agents de socialisation et attitudes politiques

Vous expliquerez le rôle joué par les différents agents de socialisation dans la formation des attitudes politiques.

Emmener ses enfants voter avec soi ou dans des manifestations, écouter en famille une émission politique ou tout simplement parler "de" politique. Voilà des actes plus ou moins banals selon les milieux sociaux ou les tadiitons familiales. Les parents ne risquent-ils pas alors, volontairement ou non, de conditionner les opinions et la posture politiques de leurs enfants ? Mais les enfants ne sont-ils pas libres de faire leurs propres choix ? Ne vont-ils pas subir aussi l'influence de leurs camarades à l'Ecoel, de leurs professeurs ?

Aussi allons nous expliquer le rôle joué par les différentes agents de socialisation dans la formation des atitudes politiques. Les agents de socialisation renvoient à l'ensemble des personnes et des institutions qui nous font tenir un rôle dans la société par l'apprentissage de ses normes et de ses valeurs. Les attitudes politiques ne doivent pas ête confondues avec les opinions ou les comportements politiques. Elles définissenet plutôt la variable intermédiaires non directement observable qui permet de les structurer, c'est-à-dire de les expliquer.

Dans un premier temps nous aborderons le rôle central de la famille puis nous évoquerons ensuite les autres agents de socialisation comme l'Ecole, le groupe des pairs et les médias.

 

1° Le rôle déterminant de la famille.

 

DOC1.

* Transmission inconsciente des valeurs, habitus, reproduction sociale.

* Socialisation primaire

* Lien socio-affectifs : ne pas trahir ses parents en ne suivant pas leurs opinions ou leur vote.

* Reproduction d'autant plus forte que parents du même bord, transmission des idées de G plus forte que celle de D.

 

2° Le rôle des autres agents de socialisation.

* DOC2 sur le groupe des pairs.

* Rôle de l'ecole : EMC, tradition historique : les hussards noirs de la république.

* Rôle des médias : mais à relativiser puisque l'information est sélectionnée par le cerveau et que nos catégories de perception sont socialement construites, ex. Un lecteur du Figaro a déjà des opinions de droite !

 

Conclusion.

Ouverture : En faut-il pas suivre Siegfried et le déterminisme géo-historique ("le granit vote à droite et le calcaire vote à gauche") ? Ne faut-il pas dans un autre genre prendre au sérieux certains travaux américains sur l'origine génétique des préférences politiques ?

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×